Graphiques

Filtre

Onde de tempête au port de North Rustico, à l’Île-du-Prince-Édouard.

Continuum de techniques de stabilisation des rives allant du vert (« douces ») au gris (« dures »).

Revêtement de roches, combiné à des ouvertures sur la plage, utilisé pour protéger le remblai de l’autoroute à l’entrée du parc national Fundy à Alma, au Nouveau-Brunswick, à marée basse.

Récifs intertidaux à marée basse à Souris, Île-du-Prince-Édouard, juillet 2018.

Images aériennes du rétablissement de l’habitat des marais littoraux à un stade précoce (zones de vasières brunes) sur a) le site de réalignement géré de la rue Belcher, près de la rivière Cornwallis en Nouvelle-Écosse, en septembre 2018 (quatre mois après la rupture); et b) image aérienne de l’habitat intertidal en développement sur le site de réalignement géré de Converse en août 2019 (huit mois après la rupture). Les flèches indiquent l’emplacement de la digue réalignée.

Trois exemples de routes côtières vulnérables à Terre-Neuve-et-Labrador. a) La route en cul-de-sac qui s’étend vers l’ouest à partir de la collectivité de O’Donnells, Terre-Neuve-et-Labrador, qui a été érodée à la suite de plusieurs tempêtes entre 2007 et 2011. La route n’est plus entretenue. b) La route qui longeait autrefois la crête du barachois à Clements Cove, Terre-Neuve-et-Labrador, qui est maintenant abandonnée à la suite de plusieurs phénomènes d’affouillement qui ont eu lieu entre 1990 et 2010. Les glissières de sécurité déplacées sont toujours sur place. c) La digue à la mer qui protège la route du tombolo à Ferryland, Terre-Neuve-et-Labrador, a été fréquemment endommagée à la suite de tempêtes entre 1989 et 2010, et a nécessité une reconstruction et un entretien périodiques.

La péninsule acadienne, nord-est du Nouveau-Brunswick.

Dommages causés par la tempête de verglas de 2017 dans la péninsule acadienne.

Carte des attributs des environnements naturels et bâtis à Middleton, Nouvelle-Écosse, et leur influence sur le refroidissement ou le réchauffement. Les attributs examinés comprennent le régime hydrologique, l’aspect, la circulation de l’air et les matériaux de surface.

Emplacement des installations par rapport aux zones « chaudes » de Middleton, en Nouvelle-Écosse. Certaines installations soutiennent les populations vulnérables, notamment les personnes âgées et les personnes ayant besoin de soins de longue durée. D’autres zones sont des espaces pour les activités récréatives de plein air, exposés au soleil et à la chaleur.

Carte des aires de diffusion en Nouvelle-Écosse montrant les niveaux de vulnérabilité sociale, basée sur un indice de vulnérabilité sociale (IVS). La carte en médaillon d’une collectivité côtière illustre l’intégration de la cartographie de l’IVS avec une représentation approximative (c.-à-d. le calque bleu foncé) de l’élévation du niveau de la mer relatif et des inondations dues aux ondes de tempête prévues dans le pire des cas jusqu’en 2100. La carte en médaillon montre également le nombre de bâtiments résidentiels et la répartition des routes dans la zone inondable.

Carte des sites archéologiques de Kouchibouguac.

Forêts acadiennes aménagées en Nouvelle-Écosse.

Exploitations agricoles à l’Île-du-Prince-Édouard.

Casiers de pêche au homard dans le golfe du Saint-Laurent.

Des diagrammes en réseau ont été utilisés pour montrer les relations entre les qualités de la collaboration dans le processus et les résultats obtenus dans l’étude de cas du Collectif sur l’adaptation aux changements climatiques Tantramar/Chignecto. Les lignes en gras mettent en évidence les liens qui ont été sélectionnés le plus souvent par les participants, indiquant les qualités (bleu) qui ont été considérées comme les plus déterminantes pour orienter certains résultats de la collaboration (rouge). Les qualités et les résultats les plus proches du centre du diagramme sont ceux qui ont été jugés les plus importants par les participants.

Carte des écozones des provinces des Prairies, montrant également les limites législatives des terres autochtones du Canada, ainsi que les villes, rivières et lacs principaux.

Les impacts économiques des phénomènes météorologiques extrêmes les plus dommageables à ce jour dans les provinces des Prairies. Les coûts représentent les pertes assurées en dollars de 2018. Les coûts totaux sont généralement beaucoup plus élevés.

Représentation visuelle des principales mesures d’adaptation du plan de résilience aux inondations de Calgary. Le plan repose sur une approche à trois niveaux :

  1. protection contre les inondations en amont sur les rivières Bow et Elbow pour augmenter le stockage de l’eau et aider à ralentir les grands débits provenant des montagnes,
  2. protection contre les inondations à l’échelle de la collectivité par l’installation et la modernisation d’infrastructures permanentes, et
  3. protection contre les inondations à l’échelle des propriétés par la modification des règlements et des règlements administratifs liés à la construction, la limitation des types de développement dans les zones inondables et par l’éducation du public.

Les feux de forêt de 2016 à Fort McMurray.

Approches envisagées par le groupe de travail du bassin versant de la rivière Bow pour réduire les impacts des inondations.

Processus utilisé par le groupe de travail du bassin versant de la rivière Athabasca pour passer d’une meilleure compréhension du bassin de la rivière Athabasca à l’élaboration d’une feuille de route pour la gestion durable de l’eau (MIRA : Modèle intégré de la rivière Athabasca; MR : mesures de rendement).

Comparaison entre les anomalies de rendement du blé de printemps (p. ex. écarts par rapport à la tendance) et l’indice de précipitations et d’évapotranspiration normalisé (IPEN) de la saison de croissance pour le bassin versant du ruisseau Swift Current.

Considérations relative au renforcement de la résilience climatique dans la ville de Calgary. Cette figure a été utilisée pour améliorer les connaissances d’intervenants multiples au sujet de l’enjeu des changements climatiques.