Les offices de protection de la nature de l’Ontario et l’adaptation aux changements climatiques dans le bassin versant du lac Simcoe

Les offices de protection de la nature (OPN) de l’Ontario constituent 36 partenariats entre les municipalités et la province, fondés sur les bassins versants et dotés d’un pouvoir législatif « pour entreprendre des programmes fondés sur les bassins versants afin de protéger les personnes et les biens contre les inondations et les autres risques naturels, et de conserver les ressources naturelles en vue de tirer des avantages économiques, sociaux et environnementaux ». Les OPN ont initialement été créés pour favoriser une plus grande coopération et collaboration entre les différents groupes impliqués dans la gestion de l’eau, et jouent maintenant un rôle clé dans le renforcement de la résilience aux risques liés à l’eau. Par exemple, l’OPN de la région du lac Simcoe (OPNRLS) était l’un des partenaires impliqués dans un projet pilote regroupant plusieurs partenaires afin de développer une stratégie d’adaptation aux changements climatiques pour le bassin versant du lac Simcoe, en Ontario. Avec d’autres partenaires, l’OPNRLS a relevé les vulnérabilités actuelles et futures liées aux changements climatiques, telles que l’assèchement des zones humides et la propagation d’espèces aquatiques envahissantes, en utilisant des scénarios futurs de facteurs de stress climatiques et non climatiques. L’OPNRLS effectue actuellement à la mise à jour et à l’amélioration du plan d’adaptation du bassin versant du lac Simcoe. Entre-temps, elle renforce la résilience aux impacts des changements climatiques, principalement en faisant la promotion de projets de développement à faible impact, tels que les infrastructures naturelles, et en mettant en œuvre une nouvelle politique de compensation du phosphore.

En savoir plus