Les impacts de la vague de chaleur marine de 2013–2015 sur la côte ouest du Canada

Un épisode de réchauffement bien documenté qui a commencé au large de la côte ouest de la Colombie-Britannique en 2013 était évident dans les eaux côtières à l’été 2015, avec une augmentation des températures de l’eau de 3 °C au-dessus de la normale. Ce réchauffement des eaux côtières s’est accompagné d’une prolifération d’algues nuisibles, de niveaux records de zooplanctons gélatineux de grande taille et d’une invasion d’espèces d’eau chaude. L’épisode peut avoir eu des conséquences en cascade sur l’écosystème, comme la prolifération exceptionnelle d’un tunicier aquatique colonial observée sur toute la côte ouest de l’Amérique du Nord en 2017. Bien que les causes précises de cette prolifération sans précédent demeurent inconnues, elle pourrait être attribuable à la vague de chaleur marine de 2013–2015, associée à des conditions favorables à la croissance et à la reproduction. Cette prolifération a eu des effets négatifs considérables sur les activités de pêche commerciale et récréative en raison de l’encrassement des engins de pêche, ce qui illustre le fait que des événements anormaux peuvent avoir des répercussions imprévues sur les pêches côtières.

En savoir plus