Améliorer l’information relative aux changements climatiques par les villes : Guide pour l’adoption des recommandations du Groupe de travail sur les divulgations financières liées au climat

Les Comptables professionnels agréés du Canada ont élaboré ce guide en 2019 afin d’améliorer la transparence des risques et des occasions, des stratégies et de la gouvernance d’une ville en matière de changements climatiques, conformément aux recommandations du GTDFC du Conseil de stabilité financière. Qu’il s’agisse de répondre à la fréquence et à la gravité croissantes des phénomènes météorologiques extrêmes ou de construire des infrastructures résilientes, les villes supportent des coûts plus élevés pour maintenir les services essentiels à leurs habitants, aux collectivités et aux entreprises qui s’y trouvent. Afin d’intégrer les considérations relatives aux changements climatiques dans les décisions relatives à la planification et à la budgétisation des immobilisations, les décideurs des municipalités ont besoin d’informations fiables et cohérentes par rapport au climat. Bien que les recommandations du GTDFC aient été élaborées à l’intention du secteur privé, les villes reconnaissent de plus en plus l’applicabilité de ces recommandations à leur propre processus décisionnel interne et à leurs rapports externes. Ce guide met en lumière certaines des mesures prises par les villes canadiennes en réponse aux changements climatiques, démontrant ainsi le leadership en matière d’adaptation aux changements climatiques en cours partout au pays. Il comprend également des cadres de processus pour différents types de décideurs au sein des municipalités, y compris ceux qui travaillent dans le domaine de la divulgation financière et de la planification des immobilisations, afin d’aider les villes à mettre en œuvre les recommandations du GTDFC.

Comprendre et évaluer les impacts

Les répercussions actuelles et futures des changements climatiques présentent à la fois des risques et des occasions pour les villes et leurs modèles de prestation de services. Les pertes assurées au Canada ont été supérieures à 1 milliard de dollars canadiens par an au cours des cinq dernières années, et les indemnités en 2018 ont atteint près de 2 milliards de dollars canadiens. En réaction aux coûts et aux risques croissants des changements climatiques, plusieurs villes canadiennes ont déclaré ces derniers mois des « urgences climatiques » et elles prennent des mesures en conséquence. Il est donc essentiel pour les villes et leurs intervenants de comprendre les coûts et les avantages économiques potentiels des changements climatiques. Les villes qui adoptent une approche stratégique à long terme en matière d’adaptation aux changements climatiques et d’atténuation de leurs répercussions seront mieux préparées à soutenir une croissance économique, à attirer de nouveaux investisseurs, à réduire les coûts et les dommages potentiels et à construire des collectivités plus résilientes. Le guide élaboré par CPA Canada comprend cinq ressources principales qui couvrent un cadre de processus général pour aligner les rapports internes et externes d’une ville avec les recommandations du GTDFC. Le cadre comprend des détails pour les villes sur le processus de préparation de l’information financière relative aux changements climatiques et il examine les bonnes pratiques dans ce domaine. Le cadre comprend cinq phases :

  1. la reconnaissance des données existantes;
  2. la planification et l’évaluation de l’information;
  3. l’élaboration de paramètres et de cibles;
  4. la collecte de nouvelles données;
  5. la communication de l’information financière relative aux changements climatiques.

Déterminer les actions

Ce guide a été élaboré afin d’améliorer la transparence des risques et des occasions, des stratégies et de la gouvernance d’une ville en matière de changements climatiques, conformément aux recommandations du GTDFC du Conseil de stabilité financière. Ce guide est conçu pour aider les villes à déterminer quelle information relative aux changements climatiques est utile pour le processus décisionnel à l’interne afin de soutenir la budgétisation à court terme et la planification des immobilisations à plus long terme. Il vise également à améliorer l’utilité des rapports financiers généraux d’une ville pour les intervenants externes. Ce guide a été élaboré sur la base des contributions et des orientations d’un groupe de travail composé de villes canadiennes et d’organisations de soutien. Il peut être étendu à l’ensemble du paysage municipal canadien et servir de ressource à d’autres villes dans le monde. Le guide comprend un cadre d’évaluation de la maturité permettant aux villes de déterminer les mesures à prendre afin d’intégrer les risques liés aux changements climatiques dans les décisions financières. Le cadre comprend trois phases : le démarrage, la progression et la forte intégration.

Mise en œuvre

Ce guide contient un aperçu de la manière dont les villes peuvent bénéficier d’un alignement sur les recommandations du GTDFC, y compris un cadre de processus pour la mise en œuvre. En outre, une boîte à outils est annexée à ce guide. Elle contient des outils destinés au personnel municipal et aux décideurs clés, ainsi que des informations générales visant à aider davantage les villes à s’aligner sur les recommandations du GTDFC. Une fois que la Ville a relevé les risques et les occasions liés aux changements climatiques à court, moyen et long terme, les risques et les occasions sont évalués en fonction de leur importance financière. Cette élaboration nécessite une participation active des conseils municipaux et de la direction/du personnel des villes pour réussir à améliorer ses informations afin d’inclure les risques liés aux changements climatiques dans les processus décisionnels. Le GTDFC recommande que l’information importante relative aux changements climatiques soit divulguée dans les rapports financiers annuels classiques (c’est-à-dire publics). Dans le contexte d’une ville, de multiples intervenants participent à la préparation de ces informations, y compris, mais sans s’y limiter, les comptables, les planificateurs d’infrastructures et d’immobilisations, et d’autres décideurs principaux. À titre d’exemple, la Ville d’Edmonton a adopté une approche quantitative fondée sur des données probantes pour son évaluation de la vulnérabilité et des risques dans le cadre de sa stratégie d’adaptation et de son plan d’action de 2018. Cette évaluation a permis de définir les besoins d’adaptation d’Edmonton en désignant les zones les plus vulnérables. Elle a estimé que les répercussions climatiques sur la Ville pourraient augmenter de 8 milliards de dollars canadiens d’ici 2050, ce qui pourrait réduire le PIB de la Ville de 3,2 milliards de dollars canadiens par rapport à aujourd’hui.

Cadre de préparation des informations financières relatives aux changements climatiques selon les recommandations du GIFCC

Un graphique montrant le processus de préparation des informations financières liées au climat

Résultats et suivi des progrès

Bien que le cadre du GTDFC ait été conçu pour les entreprises publiques, il a une applicabilité plus large, car les risques et occasions liés aux changements climatiques ont une incidence sur la plupart des organisations, y compris les villes. Les recommandations du GTDFC sont pertinentes pour les villes, car elles sont généralement axées sur les risques et les occasions liés aux changements climatiques et leur lien avec la stratégie, la gestion des risques et la gouvernance. Les villes sont en première ligne des changements climatiques, et il est donc essentiel d’appliquer une optique de risque climatique à la planification financière à court et à long terme, aux budgets opérationnels et aux investissements en capital. Parmi les avantages de l’application du cadre du GTDFC aux activités municipales, on peut citer les suivants :

  • Améliorer la collecte et l’échange des données, afin d’améliorer le processus décisionnel et de permettre la comparabilité entre les administrations locales, ou utiliser des équipes transversales pour intégrer les considérations relatives aux changements climatiques dans les processus d’évaluation des risques existants et renforcer les capacités internes de gestion des risques climatiques.
  • Utiliser des équipes transversales pour intégrer les considérations relatives aux changements climatiques dans les processus d’évaluation des risques existants et renforcer les capacités internes de gestion des risques climatiques.
  • Sensibiliser le public aux répercussions des changements climatiques et renforcer le soutien local à l’action.

Prochaine(s) étape(s)

Le guide suggère que les villes peuvent s’appuyer sur leurs efforts existants afin d’améliorer l’information financière relative aux changements climatiques conformément au GTDFC. À mesure que les villes font progresser la collecte, l’analyse et la compréhension des données liées aux changements climatiques, une plus grande attention portée à la quantification des répercussions économiques au moyen d’une analyse des scénarios climatiques contribuera à aligner davantage la ville sur le GTDFC et à améliorer le processus décisionnel stratégique de la ville.

Ressources

Lien vers l’étude de cas complète

Ressources supplémentaires :

Reprinted with permission from Enhancing Climate-related Disclosure by Cities: A Guide to Adopting the Recommendations of the Task Force on Climate-related Financial Disclosures (TCFD), ©2019, by Chartered Professional Accountants of Canada. All rights reserved by copyright owner.