Pre-design report: Pointe-Saint-Charles blue-green alley project

This report presents the 2020 blue-green alley project for the Montreal borough of Pointe-Saint Charles. The project involves disconnecting roof drains from municipal networks in order to redirect rainwater to green infrastructure located in alleyways. This project explores three themes: (1) infrastructure sharing, (2) identification of a cost effectiveness threshold for this type of development; and (3) creation of differentiated incentives to encourage investment by various stakeholder groups. The document promotes innovative models that build on local appropriation (i.e., integrating and taking ownership) of nature-based solutions. It is aimed at finding solutions for the use of rainwater from the roofs of neighbouring buildings, with the objective of retaining and treating runoff on site, demineralization and increasing vegetation cover.

Comprendre et évaluer les impacts

Ce rapport fait suite à l’étude de faisabilité réalisé en 2018 par l’Alliance Ruelles-Bleues-Vertes (ARBV) et ses consultants dans l’objectif d’évaluer le potentiel et la faisabilité du projet. C’est via cette étude de faisabilité que les impacts avaient été évalués et l’intérêt du projet démontré. Dans cette étude de faisabilité, deux ruelles ont été ciblées afin d’accueillir ce projet pilote qui propose la déconnection des drains de toits des réseaux municipaux, afin de rediriger ces eaux pluviales vers des infrastructures vertes situées dans les ruelles. Parmi les deux sites ciblés, on retrouve la ruelle située dans le quartier de Pointe-Saint-Charles au côté sud du Bâtiment 7.

Déterminer les actions

Via un processus itératif et collaboratif différentes stratégies ont été considérées:

  • Stratégie pluviale
  • Stratégie végétale
  • Stratégie d’éclairage et électrique
  • Stratégie de mobilier
  • Stratégie de matérialité
  • Stratégie de mutualisation – hivernité

Mise en œuvre

L’analyse et les études de faisabilité, s’en sont suivi d’ateliers de sensibilisation et de mobilisation du public pour favoriser l’acceptabilité sociale du projet. Par la suite des ateliers de visionsportant sur la conception du projet ont été mis en place. Des aménagements temporaires ont été installés. Enfin, il y a eu des ateliers de validation et les plans et devis relatifs au projet ont été établis. Les aménagements permanents ont été créés et il y a eu des événements de plantations. Tout ceci pour aller vers l’inauguration du projet en 2020.

Résultats et suivi des progrès

Le but était de passer d’un projet pilote à un modèle réplicable. Le projet est en cours de mise en œuvre actuellement.

Prochaine étapes

Les objectifs clés de l’ARBV à travers ces thématiques sont de multiplier ce type de projets, en tout ou en partie, afin qu’ils ne soient plus catégorisés de « pilotes ». De plus, ce projet vise particulièrement le cadre bâti, jugeant qu’il représente un grand potentiel d’intervention plutôt que de s’attarder sur les nouvelles constructions. Pour ce faire, il s’agit de promouvoir des modèles innovants qui misent sur l’intégration et l’appropriation de ce type de démarches par un plus grand spectre d’acteurs. En effet, le domaine de la gestion de l’eau a traditionnellement été réservé à des champs d’expertise d’ingénierie et des sciences naturelles. Bien qu’ils demeurent essentiels dans le domaine, le projet RBV promeut l’intégration d’acteurs non traditionnels, tels que des organismes communautaires, citoyens et citoyennes ainsi que les disciplines de sciences sociales pour explorer de nouvelles méthodes de collaboration avec pour optique de faire évoluer les pratiques.

Ressources